La musique est d'une aide précieuse

Au moins 3 ans que je n'écoutais pas de la musique seule, surtout pas, ça me faisait mal de penser aux bons moments passées chez moi. Surtout la musqiue commerciale, ces artistes qui me ramenaient à mes années lycée, me rappelaient mes rêves de petite lycéenne surtout, et me faisaient prendre conscience que j'étais loin de ce que je voulais à cette période là. Et ça c'était juste insupportable. Quand j'étais avec les gens je pouvais rester sur MtV, Trace mais pas toute seule, parce qu'au bout d'un moment je craquais inévitablement.  Pas des larmes aux yeux, juste cette tristesse qui te dépouille de l'envie de tout, encore indescriptible pour moi, si je l'avais compris, je l'aurais peut être maitrisé !

 

La musique Hip Hop, RnB, Soul, Zouk purement commerciale c'est tout ce que j'écoutais à l'époque, même pas curieux de chercher autre chose, puisque ce qu'on me servait à la radio ou à la télé etait trop cool et me faisait vibrer alors pourquoi aller chercher autre chose ailleurs. La playlist de mes années d'ados (que j'ai nommé la playlist qui tue), c'est ça qu'elle représente, chaque morceau est un rappel, chaque clip, chaque artiste correspond à un moment, un vécu.

 

Aujourd'hui j'avoue être plus curieuse depuis, je recherche de nouveaux sons, régulièrement, de nouvelles voix, de nouveaux artistes, c'est peut être une manière de me reconstruire d'autres souvenirs, enfin ça m'intéresse d'écouter et même de découvrir des clips de tous genres musicaux. Je peux passer des heures à découvrir d'autres artistes.

 

En y repensant, je me rend compte que c'était  peut être aussi pour éviter d'écouter ma "playlist qui tue".

Mais là, je suis guérit et je continu.

 

Découvrir ces nouveautés c'est comme s'ouvrir au monde pour mieux s'accomplir, mieux s'épanouir, trouver sa voie.

Parce que je m'inspire de ces sons, pas pour composer mais juste pour mieux jouir de mon quotidien.

 

N'est-elle pas pour ça finalement ? Nous permettre de se détendre et s'abandonner à l'évasion.